YelloPark : étranges arrangements entre la Mairie de Nantes et les promoteurs

Communiqué de presse d’Antoine Berranger
Référent adjoint Les Patriotes Loire-Atlantique

La ville de Nantes a signé un protocole de vente le 1er décembre 2017, cédant, avant fin 2018, 23 hectares de terrain sur lesquels sont situés le Stade de la Beaujoire ainsi que plusieurs parkings. Ce protocole prévoit, à terme, la destruction du stade existant et son remplacement par un nouveau stade de 40.000 places (à peine plus qu’actuellement), accompagné de plus de 1500 logements, de 50.000 m² de bureaux ainsi que de complexes commerciaux.

La destruction d’un équipement public et d’espaces verts pose en soi de sérieuses questions. La cession d’un espace public à une société privée qui le préempte en pose d’autres. La mairie de Nantes s’investit dans quelques quartiers (Ile de Nantes, Malakoff), mais en abandonne complètement d’autres au profit des promoteurs, comme nous pouvons le voir sur certains boulevards.

Les Patriotes déplorent que Mme Johanna Rolland se refuse à exercer ses prérogatives d’élue et abandonne l’urbanisme à des sociétés privées, ce qui a pour conséquence une réelle incohésion des territoires et de la ville. Pour lutter contre le communautarisme, pour lutter contre le cloisonnement des classes, il faut une stratégie globale, que Mme Rolland laisse à la discrétion des promoteurs.

Nous soutenons donc les associations qui s’engagent pour un réel débat citoyen, comme A La Nantaise. Comme elles, nous demandons que chacun puisse être associé aux décisions concernant l’avenir de ce site et appelons la mairie de Nantes à avoir un regard global sur ces questions.

YelloPark : Etranges arrangements entre la Mairie de Nantes et les promoteurs