Mon article dans le n°4 de l’Infolettre des Patriotes-44, en date du 15 décembre 2017.


Laïcité et Souveraineté

Le 9 décembre était le jour anniversaire de la célèbre loi de 1905, qui nous est servie à toutes les sauces depuis quelques mois, sur fond de polémique permanente.

Les Patriotes de Loire Atlantique ont donc un attachement républicain mais aussi presque affectif à cette loi qui fut portée par Aristide Briand.

Laïcité et Patriotisme sont les deux facettes d’une même médaille, celle de la République. La laïcité défendant la loi supérieure de l’Etat, le patriotisme défendant la souveraineté nationale, et donc le droit supérieur à la démocratie.

Les Patriotes est le seul mouvement à défendre ardamment ces deux notions essentielles, clefs de voute de notre société. Les uns, PS, UMP, LREM, par leur européisme inconsidéré, délèguent leur responsabilité à Bruxelles et Francfort, et par là même, détricotent notre démocratie. Il n’y a, selon eux, même plus de souveraineté nationale, mais une souveraineté européenne !

Les autres, pas moins ambigus sur la question européenne, torturent l’esprit de la laïcité.

Quand la France Insoumise le prend par le petit bout de la lorgnette, s’arrêtant au « symbole virginal » du drapeau de l’UE, ou au titre de « Chanoine de Latran » accordé au président de la République, qui est un titre diplomatique et non religieux, tout comme être Prince d’Andorre ne signifie pas être royaliste. Pendant ce temps, se réfugiant derrière son livret thématique, M. Mélenchon protège sans cesse ses amis indigénistes, défendant le communautarisme et l’islam politique, comme si la question de la laïcité ne s’appliquait qu’aux autres !

Leur vision de la laïcité est une vision libertaire, vieil héritage de la gauche française, qui vise à placer les libertés individuelles au dessus des lois de la République.

Quant au Front National, la dérive identitaire est maintenant plus que visible. Ils se parent de laïcité, sans trop comprendre pourquoi, et sans, visiblement, avoir lu les textes. Leur manifestation à Ploërmel en atteste, puisque la loi dit clairement que tout nouveau symbole religieux ne saurait être élevé dans un espace public. Militer contre une loi vieille d’un siècle, voilà la nouvelle image de ce parti ! Si notre culture est clairement judéo-chrétienne, il n’y a aucune raison d’avoir de laïcité à géométrie variable. Nous ne pouvons pas à la fois dénoncer les prières de rues musulmanes et défendre les prières de rues anti IVG.

Comment peut-on imaginer, qu’une liberté accordée à certains ne le soit pas à d’autres ? Cela revienrait à confondre liberté et privilège. Identitaires et communautaristes sont donc à mettre dos à dos, promulgateurs d’une haine réciproque qui nuit à l’universalisme auquel notre pays est fondamentalement attaché.

Les uns oublient donc nos droits, et les autres nos devoirs. Si la laïcité fait autant couler d’encre, c’est qu’elle est strictement à l’image de notre société : un juste équilibre entre ces deux valeurs. C’est dans cet équilibre que se trouve la République.

Antoine Berranger
Référent départemental adjoint

Lire l’infolettre dans son intégralité