CSA : un baromètre de la diversité vain & dangereux

Communiqué de presse
Les Patriotes de Loire Atlantique

Le 4 janvier 2018, le CSA publiait son baromètre annuel de la diversité de la société française, l’évaluant sur le petit écran sous 4 prismes : couleur de peau perçue, âge, catégorie socio-professionnelle, et handicap. Au delà des résultats, le contenu est très clairement orienté sur un sujet particulier (sur 10 pages de résultats, seules 2 ne sont pas consacrées à la couleur de peau), et la méthodologie très peu claire.

La République proscrivant très légitimement toute statistique portant sur les origines ethniques, il n’existe aucun point de comparaison possible. Ce baromètre paraît donc complètement vain, mais aussi dangereux. En identifiant les Français à la couleur de leur peau, ce qui contrevient à la conception républicaine de la citoyenneté, on alimente la montée du communautarisme et on oppose les uns aux autres, alors même que nous avons besoin, plus que jamais, d’une totale adhésion de chacun de nos compatriotes à la seule communauté qui vaille : la nation.

Si Les Patriotes sont favorables à une meilleure représentativité de la population française dans sa diversité, sur la scène médiatique notamment, représentativité à la fois socio-professionnelle mais aussi territoriale (outres mers, milieux ruraux, banlieues, …), ils restent indéfectiblement attachés aux principes de la République, tels qu’énoncés par ses textes fondateurs, et particulièrement l’article 6 de la Déclaration du 26 août 1789 qui ne reconnaît, pour la promotion de chacun, que les seuls critères des « vertus » et des « talents ».

Pour nous, la seule couleur est celle des idées, le seul « vivre-ensemble » est celui passant par l’adhésion à la nation, et la seule échelle des valeurs est celle des compétences et du dévouement à cette cause commune ― autant d’exigences gravement méconnues par pareil « baromètre ».