Plan « ActionCoeurDeVille » : des efforts insuffisants

Communiqué de presse d’Antoine Berranger
Référent Adjoint Loire-Atlantique – Les Patriotes

Jacques Mézard, ministre de la cohésion des territoires annonçait ce mardi à Châtellerault la mise en place du plan « Action Coeur de Ville », mobilisant 5 milliards d’euros en 5 ans pour permettre à 222 villes françaises de revitaliser leurs centres. En Loire-Atlantique, les communes de Châteaubriant & Saint-Nazaire ont été sélectionnées.

Au delà d’un effort louable pour permettre à ces villes moyennes de se rénover, de lutter contre l’étalement commercial à leurs périphéries et de pouvoir mettre en place de réelles stratégies de mobilité ou de valorisation du patrimoine, ce projet ne permettra pas réellement de lutter contre l’attractativité exercée par les grandes métropoles sur les habitants et les entreprises.

Quand le déploiement du très haut débit à 10 ans de retard et est soumis au bon vouloir des opérateurs privés ; quand l’accès aux soins est difficile ; quand les axes routiers manquent ; quand des lignes SNCF sont susceptibles d’être fermées ; quand, plus généralement les services publics sont abandonnés, au nom d’une rentabilité sacrifiant l’idée même de « service », redynamiser les centres villes paraît bien vain.

Les Patriotes demandent donc la mise en place d’une réelle politique de cohésion des territoires, favorisant l’égalité, mais aussi par effort de bord l’économie ou l’écologie, permettant à tous les citoyens d’avoir accès aux mêmes services, et permettant à l’universalisme républicain de retrouver ses lettres de noblesse.

Plan « ActionCoeurDeVille » : des efforts insuffisants